Découvrir ou maîtriser simplement Sirsasana, la posture sur la tête

Publié le 4 avril 2020 dans Yoga

« Posture Reine », Sirsasana régénère tous les systèmes de l’organismes et a un effet particulièrement ré oxygénant sur le cerveau. Pleines de bienfaits quand elle est maîtrisée, voyons comment l'aborder par étapes sécurisées et respectueuses de vous !

Posture sur la tête

La posture sur la tête a tellement de bénéfices que l’on souhaite parfois l’explorer rapidement, avant même d’avoir les (bonnes) bases. Allez-y par étapes, tranquillement, à votre rythme et dans le respect de votre corps et de votre ressenti (on ne « bourrine » pas en se jetant les pieds en l’air hein). L’essentiel n’est pas la finalité (la posture), mais le chemin (l’apprentissage et les leçons, les prises de conscience et les réalisations)

Notez que si vous souffrez de problèmes ou douleurs au niveau de la nuque, cervicales, oubliez cette posture ! Si vous souffrez d’insomnie, ne la pratiquez pas en fin de journée ou fin de séance le soir 😊

Quelques éléments à savoir tout de même : elle requiert de la force dans les bras et les épaules et… un peu de confiance en soi. Si vous n’avez pas – encore – ce dernier ingrédient, Bonne Nouvelle : travailler cette posture va vous aider à construire votre confiance en vous !
Les abdos ne sont pas indispensables puisque les bandhas prennent le relai et sanglent pour pouvoir monter.

On commence par faire quelques postures de préparation : le chien tête en bas, le dauphin etc. Tout ce qui va « gainer » et muscler bras et épaules. Je vous montre ci-dessous l’exemple du dauphin en dynamique.

Attrapez vos coudes avec vos mains pour placer les avant bras parallèles à l’avant du tapis (photo 1). Puis crochetez les mains ensemble, les coudes restent là où ils sont : vous formez alors un triangle fixe (photo 2). Gardez le tel qu’il est ! Cela respecte et correspond aux distances de votre corps et protège vos épaules. Ensuite genoux au sol ou jambes tendues, on expire pour se rapprocher du sol, éventuellement lui faire un bisou ! Inspirez en repoussant le sol avec les coudes et avant-bras, puis de nouveau expirez en allant vers le sol. Une dizaine de fois.

Ensuite on fait une pause en posture de l’enfant, pour se poser.

Pour pouvoir s’inverser complètement dans la posture, il convient d’être à l’aise avec son point d’équilibre sur le sommet de la tête. Placez votre pouce au niveau du 3ème œil (espace entre les sourcils) et étirez l’index vers le centre du sommet de la tête. Théoriquement, votre point d’équilibre se situe ici. Tâtonnez, explorez et surtout… sentez que c’est un point stable qui vous inspire confiance quand vous êtes dessus !

Prenez le temps de simplement rester sur ce point, en inversion, pieds encore au sol et jambes tendues. Repoussez impérativement le sol avec vos avant-bras et vos coudes pour protéger votre nuque. On cherche la plus grande distance entre les épaules et les oreilles.

Puis marchez avec vos pieds vers votre tête, de manière à ce que vos hanches s’alignent avec vos épaules. Restez là quelques respirations.

Quand vous sentez la confiance et que le bon moment est venu, plier 1 jambe et ramenez le talon vers le fessier, genou proche de la poitrine, puis l’autre jambe. Sans se lancer ou se jeter ! Avec douceur et contrôle, les jambes s’éloignent du sol.

Restez là de nouveau quelques respirations pour vous familiariser.

C’est seulement ensuite qu’on tend 1 jambe vers le ciel, puis l’autre. Etape par étape 😊

L’équilibre est fragile au début. On s’habitue progressivement à voir le monde à l’envers, à sentir les organes abdominaux s’inverser, tout cela en respirant.

On sort de la posture pro-gre-ssi-ve-ment ! tout comme l’entrée, on y va par étape. On plie 1 jambe, puis l’autre, genoux vers la poitrine, 1 pied au sol, puis l’autre.

Posture de l’enfant pendant plusieurs respirations. La nuque se détend, le corps se remet.

Voilà, avec cette pratique, votre énergie est stimulée, la concentration s’en trouve améliorée, votre mémoire aiguisée. La fatigue mentale est moindre et tout votre corps, vos organes, vos systèmes ont été régénéré grâce à l’inversion !

Bravo à vous ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *