Les règles d’or en postnatal

Publié le 25 juillet 2015 dans Postnatal, Yoga

Repos, massage, nutrition... les clefs pour mieux vivre cette période durablement

Ça y est, la grossesse est finie, bébé est arrivé… On a l’impression que le plus dur est passé (ce n’est qu’une impression !)

Il faut toutefois penser (encore un peu) à soi dans cette aventure et ne pas oublier quelques incontournables :

  • Règle d’or : temps passé à l’horizontal > temps passé à la verticale – Je m’accorde donc des pauses, des siestes, des moments de détente pour M O I. Mon corps a été soumis à rude épreuve et je dois en prendre soin a présent. Les tétées, le change, le linge, les courses, les visites : j’ai mon mot à dire (si, si, vraiment, et il le faut). Donc je délègue (surtout les taches les plus ingrates, profitons-en !), j’espace (un peu) les visites, j’explique que j’ai besoin de répit, et bébé aussi (pour mieux vous recevoir ensuite)… C’est pas moi qui le dis, c’est la prof de yoga postnatal ! Laissez les invités se servir et débarrasser. Economisez-vous !
  • Je mange des choses nourrissantes (surtout quand j’allaite !) : du miel, des fruits secs, du gingembre, du pain complet, des choses douces et qui me font du bien (je n’ai pas dit du sucre, on est d’accord)
  • Je ne porte pas de charges lourdes : sous aucun (A U C U N) prétexte (car je pense à mon cher périnée dont j’ai tant pris soin pendant le yoga prénatal)
  • Je pratique uddyana bandha dès les 1ers jours et ce pendant les semaines qui suivent
  • La respiration abdominale est primordiale : je travaille mon diaphragme et ma détente
  • Je bande mes hanches (idéalement avec une ceinture adaptée) pour soulager mon corps, limiter les douleurs et permettre à mon bassin de mieux se remettre
  • Je me fais offrir un soin/rituel Rebozo pour m’accorder un temps vital de repos et répit (lire l’article à ce sujet)
  • Je profite à fond et dès à présent des supers massages offerts comme cadeaux de naissance : le drainage est important en suite de couche
  • Je prends le temps, je ralentis, j’accepte que mon corps se remette en douceur. Le ventre plat, le footing, la zumba c’est pas pour ce mois-là.

La théorie est toujours plus facile, on est d’accord. Il s’agit surtout de prendre conscience que cette période « de relevailles » (on a vu plus sexy comme terme) est primordiale pour la suite de sa vie de femme. Il semble préférable de s’écouter pendant quelques semaines pour mieux récupérer.  En accord avec vous-même, toujours.

9 mois de grossesse = 9 à 18 mois pour que le corps se remette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *